Coopérative d’Amzrou

La coopérative d’Amzrou se situe dans la kasbah d’Amzrou, à côté de la ville de Zagora. Cette ville est au bout de la vallée du Draa au sud du Maroc.

Avant le départ des juifs pour Israël dans les années 1960, les familles juives et musulmanes cohabitaient dans le village et travaillaient ensemble. La famille Dwini dont les aïeuls façonnaient le métal et le bois avec leurs pairs juifs ont créé cette coopérative pour conserver et promouvoir les savoirs faire du village. Aujourd’hui, ce sont les cinq frères de la famille qui s’occupent et animent ces lieux.

On trouve un atelier de menuiserie et de marqueterie. Les artisans restaurent d’anciennes portes en bois massif venues de kasbah ou d’habitations traditionnelles.

On peut découvrir aussi l’atelier des  artisans-joailliers qui fabriquent des bijoux typiques en argent ou en laiton, dont les fibules : véritable emblème berbère.

Au sein de la coopérative, sept femmes se réunissent et brodent des châles traditionnels appelés “amelhej” ou “gnaâl” ainsi que des tuniques.

Cet espace est réservé au femmes, les hommes n’ont pas de droit de regard sur les réalisations et les prix pratiqués. Je travaille donc directement avec les artisanes.

J’ai débuté la coopération avec les brodeuses en mars 2019. Nos premiers échanges étaient timides et nous ne savions pas vraiment comment travailler ensemble. Aucune femme ne parle français et ma pratique de la langue berbère est encore très basique. Un des frères Dwini, Abdelsalam m’aide pour la traduction mais reste toujours très en retrait quand il s’agit de techniques et d’argent.

Nous utilisons essentiellement leurs techniques de broderies traditionnelles qui racontent l’histoire des berbères. Depuis décembre 2019, je leur apprends les techniques de smocks afin d’apporter du volume à leurs créations. L’objectif est de leur apporter de nouvelles techniques pour de nouveaux produits que je pourrai ensuite leur commander et qu’elles pourront également proposer à leurs clients de passage.